Alors que les derniers festivals de la saison chaude se profilent à l’horizon, la programmation régulière de certaines institutions théâtrales reprend déjà dans la métropole.

Festival Orientalys, Perse andalouse

Du 22 au 25 août, le Vieux-Port de Montréal vibrera au rythme du Festival Orientalys. Durant quatre jours, le métissage culturel sera à l’honneur, alors que les pays du Maghreb, l’Inde, le Japon, le Cambodge, l’Iran, le Liban, la Syrie, l’Espagne, la Turquie, la Chine et plusieurs autres nations orientales seront mises en valeur par des spectacles de danse et de chant, des expositions, des activités pour enfants et des kiosques donnant un avant-goût des saveurs propres à chaque culture. Le plaisir de manger sera également de la partie au Quartier des spectacles du 9 au 15 septembre, grâce à la sixième édition du Festival Yul Eat. Au menu : restaurants éphémères, ateliers, conférences, parcours gourmand, soirées gastronomiques, découvertes de vin, de bières et de cocktails en tous genres.

Le Festival Quartiers Danse présentera la crème de la danse contemporaine dans les salles et dans plusieurs lieux urbains inusités. Entre le 6 et le 15 septembre, la population pourra savourer le talent de Tentacle Tribe, Charles-Alexis Desgagnés, Pauline Gervais, Nicholas Bellefeuille, Anne Dryburgh, Hoteleko et de plusieurs autres danseurs et chorégraphes. La grande dame de la musique québécoise, Diane Dufresne, célébrera ses 75 ans en compagnie des musiciens de l’OSM en mariant sa voix à la frontière du lyrisme et de la pop aux orchestrations symphoniques (Maison symphonique, 10, 11, 12 septembre).

De nombreux amateurs de théâtre seront heureux de retrouver les salles obscures. Si certains d’entre eux voudront voir ou revoir Comment je suis devenu musulman (Rideau Vert, 27 août au 9 septembre) et Bonne retraite, Jocelyne (La Licorne, 10 au 21 septembre), deux succès populaires et critiques présentés en reprises, d’autres voudront poursuivre leurs découvertes. À la salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier, la pièce J’abandonne une part de moi que j’adapte (28 août au 7 septembre), sera l’occasion de voir quatre comédiens et la metteure en scène Justine Lequette reprendre les questionnements du documentaire français Chronique d’un été, qui a participé aux fondations du cinéma-vérité européen.

Pour sa part, Duceppe commence sa saison en lion avec Héritage (4 septembre au 5 octobre), une œuvre mettant en lumière trois générations d’une famille afro-américaine, qui vivent toutes ensemble dans un quartier pauvre de Chicago. Au cœur des années 50, ils aspirent au rêve américain, à l’égalité des chances avec les Blancs et au bonheur, mais les 10 000 dollars dont ils héritent après le décès du patriarche feront éclater de vives tensions entre eux. Mise en scène par Mike Payette, la pièce sera interprétée entre autres par Frédéric Pierre, Mireille Métellus et Myriam de Verger.

À propos de l'auteur

Samuel Larochelle

Samuel Larochelle

Laissez un commerntaire


Accessibilité