Le dispositif en forme de voûte, telle une coquille alvéolée de carreaux protéiformes, réverbère l’imagerie des moments qui forment la trame narrative de la ville. Au sol, des vestiges sciemment décharnés répondent aux faisceaux en surplomb, renvoyant le spectateur aux fondements du récit historique qu’il s’est échafaudé. Sous les feux de cette expérience multisensorielle, Montréal apparaît plus que jamais iridescente.

« Le spectacle multimédia Générations MTL introduit Montréal et son histoire de manière exceptionnelle, lance Christine Dufresne, chargée de projet au musée Pointe-à-Callière, qui présente cette installation scénique depuis le 30 avril. Conçue en partie par la firme TKNL, à qui l’on doit de semblables arrangements technologiques au Planétarium et au Centre des sciences notamment, l’installation propose un condensé (le spectacle dure en tout 17 minutes) d’événements significatifs agrémenté de récits individuels. «Au-delà des faits historiques marquants de la ville, nous voulions que le spectacle Générations MTL puisse mettre en valeur les couleurs de Montréal, sa diversité, et ce qui en fait une métropole aussi particulière », souligne Francine Lelièvre, directrice générale du Musée.

Comme une entité composite projetant une image différente selon l’angle d’approche, Montréal se révèle multiple sous le jeu de six comédiens. Originaires de la métropole, mais issus de différentes communautés et cultures – juive, autochtone, haïtienne, anglophone et francophone –, les acteurs témoignent de la richesse humaine de Montréal. Évitant d’entretenir de grands clichés, le narratif expose le récit de ces individus à la lumière de leurs origines et du parcours de leurs ancêtres, auquel s’intègrent anecdotes du quotidien et bribes de la vie familiale.

 

Impérative technologie

©Frédérique Menard Aubin

Soucieuses d’être de leur temps, et conscientes qu’il est de plus en plus difficile de mobilier l’attention sans qu’intervienne quelconque virtualité, les institutions muséales sont tentées par l’expérience immersive. Projecteurs vidéo, animations 3D, bandes DEL, la dernière installation du musée Pointe-à-Callière témoigne d’ailleurs de cette tendance. Le spectacle multimédia devient-il incontournable dans l’offre d’un musée ? « Je ne sais pas si c’est un incontournable, mais c’est un moyen supplémentaire de créer des liens entre les visiteurs et le message, indique Christine Dufresne. Ici, on fait vivre des bâtiments qui n’existent plus dans un cadre panoramique, les personnages sortent d’écrans qui se juxtaposent. Si on utilise bien la technologie, on peut faire des choses magiques ! », poursuit-elle.

Jusqu’en 2024 (à tout le moins), le spectacle Générations MTL donnera le ton à cette institution consacrée à Montréal. Certes, résumer une histoire tricentenaire en moins de vingt minutes implique d’abdiquer certains récits importants. Mais n’est-ce pas le lot de l’historiographie ? Toujours est-il qu’en proposant une lecture plus rassembleuse et moins catégorisante, la nouvelle création du musée Pointe-à-Callière rappelle que l’histoire, objet malléable et tangible, est l’affaire de tous.

 

Crédit photo bannière : Frédérique Menard Aubin

À propos de l'auteur

Avatar

Olivier Béland-Côté

Laissez un commerntaire


Accessibilité