Comme divertissement du temps des fêtes, difficile de trouver mieux que Casse-Noisette. Devenu au fil des ans un véritable incontournable de la magie ambiante qu’offre cette période de l’année bien particulière, Les Grands Ballets veille année après année à offrir un spectacle haut en couleur.

Échos Montréal a pu constater que la cuvée 2018 est tout simplement à couper le souffle ! Outre la qualité hors pair des artistes, l’immersion féérique devient totale grâce aux somptueux décors ainsi qu’aux magnifiques costumes que portent avec grâce les danseuses et danseurs.

Danseuse: Yui Sugawara, ©Sasha Onyshchenko

Héritage de leur Fernand Nault, d’après le conte d’Hoffmann, Casse-Noisette vit au rythme de la musique enchanteresse de Tchaïkovski sur laquelle Clara, son prince charmant et d’autres personnages plus attachants les uns que les autres, incluant la Reine des neiges, le Roi Bonbon, les rennes, ou encore les Orientales.

Le spectacle est tellement époustouflant de beauté que l’unique critique que l’on puisse lui attribué est de ne pas durer assez longtemps. Notamment en ce qui concerne la valse. On aurait aimé qu’elle se prolonge ou même qu’il y en ait d’autres.

Bon à savoir, sur chaque billet acheter, 2$ sont reversés au Fonds Casse-Noisette pour enfants. De plus, pour les 17 ans et moins, les billets sont à 40% de rabais.

Les représentations auront lieu jusqu’au 30 décembre. Pour réserver vos billets, rendez-vous sur grandsballets.com.

 

Bannière : 
Photo:Sasha Onyshchenko
Danseurs: Chen Sheng et Vanessa Montoya

 

À propos de l'auteur

Échos Montréal

Laissez un commerntaire

Accessibilité