Maintenant que l’automne reprend ses droits, la vie culturelle est de retour en mode hyperactif dans les salles de la métropole.

Le Meilleur des mondes (sur la photo, Simon Lacroix et Kathleen Fortin)

Le Théâtre Denise-Pelletier présentera Le meilleur des mondes (25 septembre au 19 octobre), un récit de science-fiction devenu l’un des grands classiques de la littérature depuis sa parution en 1932. Érigeant le bonheur en droit universel, l’univers dépeint dans le livre sera inévitablement confronté à une impression de coquille vide, à une absence de pensée critique, à l’aliénation du travail et à la place de l’art dans la société. L’auteur Guillaume Corbeil et le metteur en scène Frédéric Blanchette unissent leurs talents pour créer une version du texte pour les planches. Au Rideau Vert, L’homme de la mancha (24 septembre au 26 octobre) permettra de redécouvrir l’histoire désormais célèbre imaginée par Miguel de Cervantès, alors que le Théâtre du Nouveau Monde mettra à l’affiche Knock ou le triomphe de la médecine (17 septembre au 12 octobre), le parcours du docteur Knock qui était prêt à tout pour trouver de nouveaux patients. Sa devise dit tout de cette franche comédie : « Les gens bien portants sont des malades qui s’ignorent. » Dans une mise en scène signée par Daniel Brière, le brillant comédien Alexis Martin jouera Knock aux côtés de Sylvie Moreau, Didier Lucien, Marie-Thérèse Fortin, Pierre Lebeau et Évelyne de la Chenelière.

On ne peut passer sous silence la présentation de Madame Catherine prépare sa classe de 3 à l’irrémédiable (Théâtre Prospero, 24 septembre au 12 octobre), une reprise de la pièce de l’autrice albertaine Elena Belyea, traduite par Olivier Sylvestre et présentée avec succès au printemps 2018. On remarque également le retour en force de la reine du théâtre documentaire, Annabel Soutar, dont la nouvelle création Tout inclus (La Licorne, 1er au 25 octobre) propose une incursion dans le monde des résidences pour personnes âgées et une invitation à nous questionner sur la façon dont nous voulons vivre quand nous serons vieux. Le théâtre au coin de Papineau et de Mont-Royal a également programmé le monologue amoureux J’t’aime encore (16 septembre au 11 octobre), une œuvre solo écrite par Roxane Bouchard et interprétée par Marie-Johanne Boucher, qui entraînera les amateurs de théâtre dans des réflexions sur les doutes qui jalonnent nos vies, la maternité et, bien sûr, l’amour.

 

De nombreux Montréalais seront également curieux de voir à l’œuvre la nouvelle distribution de Broue (Théâtre Maisonneuve, 26 au 28 septembre), le plus grand succès de l’histoire du théâtre québécois, alors que Benoit Brière, Martin Drainville et Luc Guérin joueront les nombreux personnages de la pièce jouée à l’origine par Michel Côté, Marc Messier et Marcel Gauthier.

Crédit photo bannière: © François Brunelle

À propos de l'auteur

Avatar

Échos Montréal

Laissez un commerntaire


Accessibilité