En cette période estivale, nous sommes agréablement submergés par la foule d’activités extérieures, via notamment les festivals en tout genre. Mais nous oublions un peu vite que tout au long de l’année, moult autres activités intéressantes sont proposées à Montréal.

Parmi elles, les visites des musées montréalais constituent un incontournable ! Le large éventail offert et la qualité des événements et expositions permettent de combler les différentes sortes de soifs culturelles possibles et imaginables. Bon nombre de ces musées jouissent d’ailleurs d’une grande réputation internationale.

 

Un nouveau musée grandiose

Dès juillet 2013, le Musée McCord et le Musée Stewart se regroupent afin d’assurer leur pérennité tout en leur permettant d’élargir leurs horizons. Puis en janvier 2018 est annoncée la fusion du Musée de la mode avec le Musée McCord. Cette décision prend tout son sens quand on considère la mission commune des deux institutions qui est la « préservation et la mise en valeur du costume, de la mode et des textiles québécois et canadiens ». Et bientôt, un nouveau musée aux dimensions conséquentes les réunira sous un même toit.

Suzanne Sauvage, présidente et chef de la direction du Musée McCord précise que le projet de construction de ce nouveau musée est en attente de l’approbation des gouvernements fédéral et provincial qui devraient chacun financer un tiers du projet, le restant étant récolté grâce à des fonds privés. Une fois l’approbation obtenue, il faudra lancer un concours d’architecture et la construction en elle-même prendra au moins 2 ans. Selon madame Sauvage, le musée verrait le jour d’ici 3 ans dans un scénario optimiste.

Concernant les fonds privés, le processus est déjà bien enclenché.  Le projet du nouveau musée, qui sera bâti au centre-ville, a dernièrement reçu une promesse de don de 15 millions de dollars de la part de La Fondation Emmanuelle Gatuso.

La présidente du Musée McCord rappelle la nécessité d’une nouvelle structure plus grande par rapport à l’actuelle : « C’est beaucoup trop petit ! On ne peut montrer que 1% de notre collection alors que la norme se situe entre 4 et 5%. On n’a plus d’espace dans nos réserves, ces dernières étant occupées à pleine capacité. » Aussi, elle ajoute qu’ils ne peuvent pas accepter toutes les œuvres: « On doit donc refuser très souvent des dons d’objets et d’artefacts qui seraient importants pour notre collection. » Pour ce qui est des espaces pour les programmes éducatifs et citoyens, elle explique qu’ils ne peuvent actuellement pas faire face au nombre de requêtes : « Il est nécessaire de traiter cette superficie-là pour accueillir toutes les demandes que l’on reçoit. On a un besoin criant d’espace, depuis plusieurs années d’ailleurs. »

Madame Sauvage conclut en expliquant l’intérêt de ce nouveau musée pour la métropole : « C’est un projet pour doter la ville d’un grand Musée d’histoire de Montréal. On veut que ce soit un legs pour les Montréalais. On veut que ça marque le paysage urbain aussi en qualité d’architecture. C’est un grand projet qui va être structurant pour la ville. »

 

Pointe-à-Callière : une impressionnante expansion

Le Musée Pointe-à-Callière est depuis ses débuts un incontournable culturel. Avec toutes les infrastructures dont il dispose et compte tenu de son positionnement géographique au riche passé, on parle même d’une véritable Cité d’archéologie et d’histoire de Montréal.

Moult activités sont aussi proposées comme l’Espace urbain au Vieux-Montréal, les Midis-Musique ou encore les Dimanche en famille. Le Musée Point-à-Callière est en mesure de faire venir des oeuvres d’art très convoitées, lui permettant de diversifier son offre. En témoignent certaines des expositions actuelles comme À table ! Le repas français se raconte et Dans la chambre des merveilles.

 

Le MBAM et sa capacité à aller chercher les meilleurs talents

Le Musée des Beaux Arts de Montréal, plus communément appelé MBAM a lui aussi une réputation qui dépasse les frontières. La qualité des expositions présentées est toujours très remarquée. S’ajoute à cela l’originalité ainsi que le large éventail des thèmes traités.

C’est d’ailleurs probablement pour cela que le célèbre couturier Thierry Mugler, internationalement connu, a accepté que le MBAM fasse une exposition retraçant sa carrière et son style inimitable, constituant ainsi une première mondiale. L’exposition, intitulée Thierry Mugler Couturissime, est présentée jusqu’au 8 septembre 2019.

D’autres musées comme le MAC complètent cette belle carte et offrent à Montréal une attractivité supplémentaire via la diversité et la qualité muséales proposées en son sein. Beau temps, mauvais temps, le détour dans l’un de ces musées constitue toujours un choix judicieux et offre une réelle expérience culturelle.

 

Crédits photos : DMA

À propos de l'auteur

Avatar

Échos Montréal

Laissez un commerntaire


Accessibilité