Les dernières semaines du printemps amènent un lot de productions d’envergure, avant que les festivals s’installent dans les rues de Montréal au cours des prochains mois. Parlons d’abord de la nouvelle création du dramaturge Michel Marc Bouchard, La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé (TNM, 14 mai au 11 juin) : l’histoire d’une thanatologue de renommée mondiale qui a vu passer devant elle les dépouilles de vedettes rock, de rois, d’acteurs ou de dictateurs, qui retourne au Lac-Saint-Jean après 11 ans d’absence pour s’occuper du corps de sa propre mère, alors que sa famille vient de léguer tous ses avoirs à l’homme le plus détesté du village. Le metteur en scène Serge Denoncourt dirigera Julie Le Breton, Éric Bruneau, Magalie Lépine-Blondeau, Patrick Hivon, Mathieu Richard et Kim Despatie.

Le Schpountz

Les amateurs de théâtre pourront également découvrir la nouvelle mise en scène de Denise Filiatrault, qui dirige Rémi-Pierre Paquin dans Le Schpountz (Rideau Vert, 7 mai au 8 juin), un homme naïf et rêveur qui se croit doté d’un grand talent, alors qu’il est la cible de railleries. Au coin des rues Mont-Royal et Papineau, La Licorne présentera jusqu’au 25 mai Criss d’oiseau cave, une déconstruction étonnante et amusante de La mouette, l’une des œuvres les plus connues de Tchekhov, avec entre autres Sylvie Drapeau, Robert Lalonde, Sasha Samar et François-Xavier Dufour.

Soirée des étoiles, ©Sasha Onyschenko

Les Grands Ballets canadiens de Montréal concluront leur saison avec faste et éclat. D’abord avec le spectacle Parlami d’amore (Théâtre Maisonneuve, 16 au 25 mai), dans lequel sept chorégraphes contemporains de renom offrent leurs visions très personnelles de l’amour. Par la suite, place à la Soirée des étoiles (Salle Wilfrid-Pelletier, 30 mai au 1erjuin), pendant laquelle plusieurs des plus grands danseurs classiques de la planète s’élanceront sur scène, entourés des danseurs de la troupe montréalaise.

Si vous préférez une soirée toute musicale, le choix ne manque pas! Alors que le pianiste et compositeur Yann Thiersen, à qui l’on doit les trames sonores des films Le Fabuleux destin d’Amélie PoulainetGoodbye Lenin, sera en spectacle au Théâtre Maisonneuve (29 et 30 mai), David Foster, l’auteur-compositeur-interprète et producteur ayant travaillé avec d’immenses artistes tels Céline Dion et Whitney Houston, s’arrêtera à la Salle Wilfrid-Pelletier (3 juin). Maestro Kent Nagano conclura son avant-dernière saison à titre de chef de l’Orchestre symphonique de Montréal en dirigeant la Symphonie fantastique de Berlioz (Maison symphonique, 29 mai au 1erjuin). Le lendemain, l’Orchestre métropolitain fera résonner la salle avec les Chants de louange (2 juin). Les cinéphiles et musicophiles pourront quant à eux assister à la projection du film Harry Potter et l’Ordre du Phoenix avec la trame sonore jouée en direct (Salle Wilfrid-Pelletier, 24 et 25 mai).

 

Crédit photo bannière : Sasha Onyshchenko. Danseurs : James Lyttle, Matthew Cluff, Ruben Julliard

À propos de l'auteur

Samuel Larochelle

Samuel Larochelle

Laissez un commerntaire


Accessibilité