Le créateur français Jean Paul Gaultier est de retour à Montréal pour célébrer l’amour sous toutes ses formes. L’homme à la marinière présente l’exposition Love is love par Jean Paul Gaultier au Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) jusqu’au 9 octobre.

Jean Paul Gaultier par Peter Lindbergh, Paris, 2016

Au total une trentaine de robes de mariées du célèbre styliste, qui a démocratisé la mode unisexe et remis le corset au goût du jour, sont présentées au public, dont certaines pièces exposées en exclusivité. Avec cette exposition, c’est l’amour dans toute sa diversité qui est célébré: l’amour homosexuel, hétérosexuel, l’amour dans toutes ses déclinaisons, l’amour interculturel, et sans limites de frontières.

 

Aux côtés de sept autres expositions (dont Chagall, couleur et musique ou You Say You Want a Revolution? Records and Rebels 1966-1970) programmées cette année par le MBAM, Love is love par Jean Paul Gaultier porte un message de tolérance face à la «montée des populismes», a expliqué la directrice générale du musée Nathalie Bondil, au quotidien La Presse.

Cette exposition vient clôturer la tournée de La Planète mode de Jean Paul Gaultier : de la rue aux étoiles réalisée par le MBAM en collaboration avec la maison Jean Paul Gaultier. De 2011 à 2016, elle a attiré plus de 2 millions de visiteurs dans 12 villes autour du monde. Jean Paul Gaultier qualifie par ailleurs cette tournée comme étant «son plus grand défilé», nous précise-t-on.

Un défilé qui comme le veut la tradition se termine par là, ou plutôt les présentations des robes de mariées, et où encore une fois le styliste joue avec les codes de la mode, de la sexualité et en profite pour déconstruire les préjugés.

 

Crédit photo bannière : Denis Farley

À propos de l'auteur

Katia Tobar

Katia Tobar

Laissez un commerntaire

Accessibilité