Après des mois de fermeture imposée par les mesures sanitaires, les grands musées montréalais ont tous rouvert leurs portes les 10 et 11 février dernier, alors que le reste du milieu culturel tente de survivre en proposant une série d’initiatives virtuelles. 

MBAM Riopelle

Le Musée des beaux-arts de Montréal offre aux amateurs de culture la grande première de l’exposition Riopelle: à la rencontre des territoires nordiques et des cultures autochtones. Les visiteurs pourront également s’aventurer dans une série d’expositions-découvertes, dont Grafik, consacrée à cinq siècles d’arts graphiques allemands et autrichiens. Toujours sur la rue Sherbrooke, le Musée McCord propose aux visiteurs un arrêt mode, afin de découvrir le parcours et le talent du designer à la réputation internationale Christian Dior, un détour dans le monde de la satire médiatique pour mieux comprendre le travail du réputé caricaturiste de La Presse Serge Chapeau, ainsi qu’une exposition photographique sur l’arrondissement Griffintown.

John-Akomfrah-Vertigo-Sea-©-Smoking-Dogs-Films

Si vous faites un tour au Quartier des spectacles, profitez de l’occasion pour retrouver le Musée d’art contemporain et pour apprécier l’exposition La machine qui enseignait des airs aux oiseaux: une mise en commun du travail d’une trentaine d’artistes de Montréal et des environs, qui explorent l’interrelation entre les objets et les humains, selon les époques. Il sera également possible de voir Vertigo Sea, l’installation vidéo de l’artiste John Akomfrah, qui a construit son œuvre avec des extraits de films et d’émissions de télévision retrouvés dans la section Unité d’histoire naturelle des archives de la BBC, ainsi que des vidéos qu’il a lui-même tournées afin de dépeindre l’océan comme un espace de beauté et de terreur. 

Dans le Vieux-Montréal, le Musée d’histoire et d’archéologie Pointe-à-Callière invite les Montréalais à mieux comprendre l’univers des trains, de ses débuts à aujourd’hui, qu’il serve de moyen de transport, de jouet ou d’invention révolutionnaire.

Puisque les salles de spectacle sont toujours fermées à Montréal, les représentations virtuelles continuent d’exister plus que jamais. Du 19 février au 8 mars, le Théâtre du Nouveau-Monde webdiffusera Le roman de monsieur Molière, de Mikhaïl Boulgakov. Dans cette pièce, on découvre un amoureux fou du théâtre, qui se débat contre la censure et qui tente à sa façon d’entretenir de bonnes relations avec son subventionnaire, Louis XIV. Mise en scène par Lorraine Pintal, la pièce sera interprétée par Éric Robidoux, Jean-François Casabonne, Rachel Gratton, Karine Gonthier-Hyndman, Jean-Philippe Perras, Mylène Saint-Sauveur et plusieurs autres.

Le 19 février, il sera possible de voir en ligne et sur les ondes de Télé-Québec Les Hardings, la pièce écrite par Alexia Bürger sur la tragédie du Lac Mégantic, qui avait d’abord été présentée chez Duceppe à l’hiver 2020, avant le confinement généralisé. Pour sa part, le théâtre nommé en l’honneur du regretté Jean Duceppe présentera L’amour est un dumpling dès le 24 février, en webdiffusion. Écrite par Nathalie Doumar et Mathieu Quesnel, la pièce, qui fut présentée en 2017 à La Licorne, met en scène deux ex-amants qui se retrouvent sept ans après leur dernière rencontre, qui se remémorent leurs aventures d’antan lorsqu’ils parcouraient l’Asie avec leur groupe de musique et qui évaluent où ils en sont rendus, à quoi ils ont renoncé et ce qui les attend dans le futur.

Équipe de Fairfly

La Licorne propose de visionner jusqu’au 28 février Fairfly, une pièce de l’auteur catalan Joan Yago Garcia, qui réunit quatre amis dans la trentaine dont l’objectif est de changer le monde avec un produit révolutionnaire. Jouée par Mikhaïl Ahooja, Sonia Cordeau, Simon Lacroix et Raphaëlle Lalande, la pièce est une satire sur le monde entrepreneurial. Finalement, les fervents de la danse voudront certainement assister, dans le confort de leur maison, aux talents dirigés par la chorégraphe canadienne Crystal Pite. Du 17 au 23 février, ils pourront visionner une captation du spectacle Body and soul interprétés par 36 danseurs du Ballet de l’Opéra national de Paris, l’une des troupes les plus réputées à travers la planète.

Bannière Principale: John-Akomfrah-Vertigo-Sea-©-Smoking-Dogs-Films

À propos de l'auteur

Samuel Larochelle

Samuel Larochelle

Laissez un commerntaire


Accessibilité