Quelques années après que le Musée des Beaux-Arts de Montréal ait connu un énorme succès avec l’exposition consacrée au designer Jean-Paul Gauthier, voilà que le Musée McCord propose un hommage au créateur Balenciaga, maître de la haute couture. Présentée en exclusivité nord-américaine jusqu’au 14 octobre prochain, l’exposition a été créée au Victoria and Albert Museum de Londres.

©David Sims / Trunk Archive

Il y a bientôt 100 ans, le couturier et modiste espagnol Cristobal Balenciaga a fondé l’entreprise à son nom, avant même d’avoir 25 ans. Décrit par plusieurs comme étant « le couturier des couturiers » et souvent surnommé « le maître », il a fait sa marque durant les années 1950, alors qu’il a redéfini la silhouette féminine et réinventé la mode, dans un monde en pleins changements marqué par l’après-Deuxième Guerre mondiale. Avec un style à la fois épuré, classique et raffiné, il a atteint son apogée au cours des années 1960, avec sa vision moderne de la féminité. Parmi ses nombreuses clientes, on retrouvait la princesse Grace de Monaco, la duchesse de Windsor, les reines d’Espagne et de Belgique. À jamais inscrit dans l’histoire de la mode internationale, Balenciaga est admiré tant par ses contemporains que vénéré par les générations de créateurs qui l’ont suivi. À titre d’exemple, il a grandement influencé de grands designers comme Oscar de la Renta, Hubert de Givenchy et Emanuel Ungaro. Cinquante ans après qu’il ait choisi de se retirer, en 1968, la marque à son nom appartient désormais à l’entreprise française Kering.

Robe du soir en taffetas de soie, Cristóbal Balenciaga, Paris, 1955. ©Victoria and Albert Museum, Londres

L’exposition présentée en sol montréalais analyse son savoir-faire, le travail de conception de ses créations, son influence indubitable sur ses disciplines, dont Ungaro et Courrèges, qui ont été formés dans sa maison parisienne, avant d’y travailler durant des années, ainsi que la trace qu’il a laissée sur la mode jusqu’à aujourd’hui. Les visiteurs pourront découvrir plus de 100 costumes et chapeaux, principalement issus des imposantes collections du Victoria and Albert Museum, ainsi que des échantillons, des croquis, des photographies, des patrons, des toiles et des films qui mettent en contexte le génie du créateur.

 

Crédit photo bannière : © Marilyne Aitken – Musée McCord

À propos de l'auteur

Échos Montréal

Laissez un commerntaire

Accessibilité