Bien que les festivités du 37 ème anniversaire de Montréal aient eu lieu l’année passée, cette année 2018 a battu tous les records en termes de fréquentation touristique pour la saison estivale et le temps semble au beau fixe pour les mois à venir.

Ainsi, pour l’été dernier, Tourisme Montréal dresse un bilan plus que positif avec une augmentation de 10% de passagers étrangers arrivés par l’aéroport international Montréal Trudeau.

Si l’inauguration du Grand Quai, permettant un accroissement des croisiéristes, a incontestablement aussi aidé à battre un record cette année, c’est surtout le dynamisme de la ville et de son centre-ville qui ont attiré les foules.

 

La Place des Arts a fait recette

Les festivals ont connu un succès insolent, avec un achalandage qui a progressé de 34%. La Place des Arts, où se déroulent bon nombre de festivals ayant acquis depuis de nombreuses années une renommée internationale, n’est pas étrangère à ces bons résultats. Le Festival de Jazz a en effet visiblement su séduire avec une programmation diversifiée de qualité, en enregistrant une hausse de 12% d’après Tourisme Montréal qui dévoile aussi l’impressionnant succès des Francofolies avec 34% de festivaliers supplémentaires lors de la dernière édition.

Le Festival Mode & Design sur la Place des Arts, ©Agnieszka, S.

La semaine Mode & Design, organisée par le Groupe Sensation Mode, avec le soutient de moult partenaires, dont la Société de développement commerciale, Destination Centre-Ville et Tourisme Montréal, a réussi à attirer un large public grâce à une programmation très hétéroclite, allant de conférences sur les clés du succès dans l’industrie de la mode à un village de boutiques éphémères, en passant par des séances de Yoga sur la Place des Festivals.

 

Foule d’activités dans les parcs et lieux publics

C’est également la riche programmation extérieure qui a contribué à attirer touristes et résidents au coeur de la ville. Le Square Dochester a vu défiler bon nombre de chanteurs et musiciens, dont Miss Sassoeur & les Sassys dont le style gospel de ruelle a su plaire, Ramon Chicharron qui a brillamment lié les musiques colombiennes cumbiaet champetapour créer son propre style, lecumbia chicharronica, et le collectif folk rock montréalais Cheschire Carr. Du 27 au 30 septembre dernier, le Square Dochester a de plus accueilli Artch, une initiative d’Art Souterrain, du Carrefour jeunesse-emploi Montréal Centre-Ville et de Jack Marketing destinée à identifier, former et promouvoir de jeunes artistes québécois émergents dans le domaine de l’art contemporain. Art Souterrain a aussi créé son propre festival en mars dernier, dont la mission est de « transformer et valoriser le réseau souterrain de Montréal grâce à l’Art ». Les festivaliers se sont présentés en nombre et ce fut un succès retentissant.

Le Square Cabot n’a pas démérité, considérant le foisonnement d’événements organisés cet été. Citons parmi eux la Journée nationale des autochtones, le Vélo Paradisco, les jeudis Swing ou encore les diffusions de cinémas tantôt muets, tantôt parlants.

Le Festival du Grand Prix du Canada sur la rue Crescent ©Tim Snow

Les touristes et résidents se sont aussi rués sur la rue Crescent qui, outre la multitude de ses places pour manger et boire un verre en salle ou au soleil sur l’une des nombreuses terrasses qui la compose, a accueilli bon nombre d’événements, dont le devenu mythique Festival Grand Prix, au début du mois de juin.

 

Des divertissements de qualité dans les salles et Musées

La riche programmation des Musées et des spectacles en salle aura eu de quoi divertir les visiteurs et ce, peu importe le temps, avec entre autres Balenciagaau Musée McCord célébrant la mode, l’exposition Nous sommes ici, d’ici, qui mettait en lumière l’art contemporain des noirs canadiens, ou encore Rigolettoqui a permis de faire connaître l’opéra italien aux Montréalais ainsi qu’aux touristes.

Selon Tourisme Montréal, dont la communication a également contribué à la popularité de la métropole, avec notamment des recommandations à venir visiter la métropole dans Le Routard et Le New York Times, la saison automnale devrait elle aussi connaître une forte fréquentation en hausse de près de 8% pour les touristes hors Québec, 3% en provenance des États-Unis et 10 % de l’international.

 

Crédit photo bannière : Benoit Rousseau_FIJM

À propos de l'auteur

Benoît Gaucher

Benoît Gaucher

Laissez un commerntaire

Accessibilité