Si nous parlions récemment des aides octroyés par la ville aux futurs acquéreurs, il ne faut pas oublier que, selon notre situation, d’autres mesures gouvernementales peuvent s’y ajouter.

Ainsi, Ottawa lancera à l’automne prochain un tout nouveau programme d’aide à l’achat pour une première maison. Il s’agit de l’incitatif à l’achat d’une première propriété (IAPP), qui s’apparente à un prêt hypothécaire de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), mais sans remboursement mensuel. Dans les faits, le prêt, représentant 10% d’un bien immobilier neuf ou 5% d’une propriété déjà existante, n’aura pas à être remboursé avant la vente dudit bien par le nouveau propriétaire, qui ne se fera probablement pas avant bon nombre d’années, permettant ainsi au premier acquéreur de différer les paiements inhérents à cette nouvelle forme de prêt spécial des paiements mensuels de son hypothèque traditionnelle. Cette mesure, évaluée à 1,25 milliard de dollars, devrait profiter à près de 100 000 foyers selon les estimations. Toutefois, seuls les premiers acheteurs ayant un revenu familial de moins de 120 000 dollars pourront en bénéficier. Il faudra de plus faire une mise de fonds de moins de 20% qui sera de fait assujettie à une assurance prêt hypothécaire de la SCHL.

Aussi, les premiers acheteurs auront la possibilité de puiser 10 000 dollars de plus dans leurs Régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) du fait de la bonification du Régime d’accès à la propriété (RAP) qui passera ainsi de 25 000 dollars à 35 000 dollars par personne. Le REER pourra être renfloué sans pénalité dans les 15 années suivantes. Et en cas de séparation, il sera de nouveau possible d’avoir recours au RAP.

Il s’agit là de 2 coups de pouce qui, associés aux aides municipales, permettront à un plus grand nombre de personnes, particulièrement les jeunes, de devenir propriétaires plus vite que prévu. De telles mesures vont dans le bon sens et permettent de consolider la santé du secteur immobilier, qui se porte déjà merveilleusement bien à Montréal.

 

Crédit Photo bannière : Tourisme Montréal – Marie Deschene

À propos de l'auteur

Benoît Gaucher

Benoît Gaucher

Laissez un commerntaire


Accessibilité