Cette année 2017 est particulière pour tous les Montréalais qui, pour une raison ou une autre, chérissent leur ville cosmopolite de renommée internationale. À l’heure où l’on souhaite les voeux de bonheur, santé et succès pour la nouvelle année, on souffle aussi les bougies de la Ville aux cent clochers.

 

Un peu d’histoire

 

C’est le 17 mai 1642 que Montréal fut officiellement fondée par des explorateurs Français, incluant la célèbre cofondatrice Jeanne Mance (1606-1673). La ville de Montréal telle qu’on la connaît aujourd’hui, occupant maintenant toute la superficie de son île, a pris naissance à l’endroit même où se trouve actuellement le Musée Pointe-à-Callière, dont l’expansion en fera prochainement un pôle culturel unique au monde.

 

Afin de relancer la colonie montréalaise qui montra très vite des signes d’essoufflement, près de 100 colons, principalement des hommes, foulent le sol de l’île le 16 novembre 1653. Parmi les quelques rares femmes du voyage, notons la présence de Marguerite Bourgeoys (1620-1700), qui a notamment été à l’origine de l’ouverture de la première école de Montréal.

 

Fait cocasse, Marguerite Bourgeoys accueillit les « Filles du roi » destinées à la métropole. Il fallait en effet impérativement peupler les colonies françaises. Le roi Louis XIV décida donc d’employer ces jeunes femmes (de 15 à 30 ans) à raison d’une dot de mariage de 50 livres en plus d’offrir la gratuité du voyage. La pérennité de Montréal fut ainsi assurée.

Programmation

 

Déjà bien enclenchées, les célébrations du 375ème anniversaire de la ville n’ont pas manqué d’attirer foule de monde aux événements organisés fin 2016. Les activités, commémorations et événements augmenteront davantage en intensité en ce début d’année 2017. Igloofest (voir article en page 11), enchantera les fêtards de la première heure jusqu’au 19 février.

 

Parmi les autres activités proposées par la Société des célébrations du 375ème anniversaire de Montréal, notons la Fête des neiges, activité familiale de plein air (14 janvier au 5 février 2017 – Parc Jean-Drapeau), mais aussi Aime comme Montréal au MBAM. Cette activité propose entre autres « un regard intimiste et authentique de la diversité culturelle à travers un photoreportage de 60 couples interculturels montréalais inspirants ». De plus, une exposition sera présentée dans les rues phares de Montréal. Cet événement qui sera l’occasion de célébrer la diversité montréalaise aura lieu du 18 janvier au 19 février au Musée des beaux-arts de Montréal.

 

La journée du 21 janvier sera réservée aux vaillants casse-cous (et à ceux venus les moquer) avec La Descente Saint-Denis. Il s’agit d’une course de boîtes à savon qui se déroulera le long de la célèbre rue Saint-Denis, entre Sherbrooke et Émery.

 

C’est une véritable lutte sans merci qui prendra place à la Classique Montréalaise lors du plus grand tournoi de hockey en plein air de la ville. Les participants sont invités à défendre les couleurs de leur arrondissement. L’activité aura lieu les 28 et 29 janvier 2017 au Parc Jean-Drapeau. Quartiers improvisés permettra aussi aux Montréalais de faire valoir le patriotisme de leur arrondissement le 29 janvier, à la Fonderie Darling, mais cette fois en faisant entendre leurs voix à l’occasion de 13 happenings qui se dérouleront dans des lieux publics. Ils mettront en vedette des comédiens mais aussi des joueurs invités provenant de différentes ligues d’impro de la ville.

 

Faisant honneur à la richesse culturelle de Montréal, POSSIBLES présentera les œuvres de 12 artistes émergents, provenant chacun de disciplines artistiques différentes, dans 12 lieux inusités de Montréal. Histoire d’ajouter au mystère, le lieu et la date seront dévoilés 375 heures avant l’événement.

 

Pour en savoir plus sur les événements à venir et sur l’historique de Montréal, rendez-vous sur 375mtl.com.

À propos de l'auteur

Échos Montréal

Laissez un commerntaire

Accessibilité