Alors que la scène culturelle montréalaise est actuellement hyperactive, voici quelques événements à ne pas manquer.

La comédienne et écrivaine Sylvie Drapeau jouera dans Le Fleuve, l’adaptation théâtrale qu’elle a elle-même faite de ses romans Le Fleuve, Le Ciel, L’Enfer et Le Terre, où elle présente sa famille, sa meute, à différentes étapes de sa vie (TNM, 12 novembre au 7 décembre).

L’origine de mes espèces. Michel Rivard chez Duceppe du 28 novembre au 7 décembre. © Jean-Charles Labarre

Michel Rivard revisite lui aussi son histoire et son arbre généalogique en reprenant L’origine de mes espèces, le spectacle acclamé lors de ses premières représentations à La Licorne : il revient cette fois dans l’énorme salle du théâtre Duceppe (28 novembre au 7 décembre). Ayant tout récemment repris ses activités, le Théâtre d’aujourd’hui présente Éden (Salle Jean-Claude Germain, 19 novembre au 7 décembre), le portrait d’une double métamorphose sur plusieurs décennies : celle de la société québécoise et celle d’un couple mis à mal par les transformations sociales qui meublent son quotidien.

2019 revue et corrigée au Théâtre Rideau Vert du 26 novembre au 4 janvier. © Peter Morneau

Preuve que la fin d’année approche, le Théâtre Rideau Vert présente 2019 revue et corrigée, la parodie des meilleurs et des pires moments des onze premiers mois de l’année (26 novembre au 4 janvier), alors que La Licorne revient avec une nouvelle édition de la Foirée montréalaise (3 au 21 décembre), constituée de contes, d’histoires et de chansons à propos des arrondissements Côte-des-Neiges et Notre-Dame-de-Grâce.

Du 16 novembre au 5 janvier, les amoureux des décorations de Noël pourront se déplacer au Musée McCord pour découvrir l’univers enchanté des vitrines du magasin Ogilvy durant les festivités. Le 21 novembre, Dan Bigras présentera la 29e édition Show du refuge afin de soutenir les jeunes hommes sans abris, aux côtés de Marie-Mai, Bruno Pelletier, Koriass, Laurent Paquin, Véronique Claveau, Yama Laurent, Roxane Bruneau et plusieurs autres.

Au Musée McCord, l’univers enchanté des vitrines du magasin Ogilvy, du 16 novembre au 5 janvier. © Musée McCord

En musique classique, l’Orchestre Symphonique de Montréal jouera la symphonie romantique de Bruckner (Maison symphonique, 27 et 28 novembre), avant de s’attaquer à l’oratorio de Bach (3 et 4 décembre). La Maison symphonique résonnera également aux sons du pianiste Yefim Bronfman qui interprétera des œuvres de Mozart, de Mendelssohn et de Zemlinsky (13 au 15 décembre). Notons également la présentation du film Harry Potter – Le prince au sang mêlé avec un orchestre qui joue la musique en direct (Salle Wilfrid-Pelletier, 22 et 23 novembre). Du côté des festivals, les Rencontres internationales du documentaire de Montréal auront lieu du 14 au 24 novembre, les différentes cultures arabes seront à l’honneur de la 20e édition du Festival du monde arabe jusqu’au 17 novembre, alors que le festival Image+Nation présentera le meilleur des courts et longs métrages du cinéma lgbtq+ du 21 novembre au 1er décembre.

Notons également la venue de la comédie musicale Come from away (Salle Wilfrid-Pelletier, 26 novembre au 1er décembre), qui a été présentée à Toronto durant un an en 2018-2019 et récompensée du prestigieux Tony Award de la meilleure mise en scène en 2017. La pièce raconte l’histoire improbable – mais réellement vécue – des 38 avions qui ont été déviés vers la petite ville de Gander, à Terre-Neuve, en raison des tragiques attentats survenus à New York le 11 septembre 2011. Peu à peu, 7000 passagers – et quelques animaux – ont été accueillis par les résidents qui ont organisé tout ce qu’il fallait pour les loger, les nourrir, leur fournir des vêtements propres et un moyen de communiquer avec leurs proches un peu partout sur la planète. Faisant la démonstration éclatante de l’hospitalité et de la gentillesse canadienne, la comédie musicale profondément touchante, très divertissante et d’une ingéniosité renversante sera bientôt adaptée pour le grand écran. Courrez la voir sur scène avant de la revoir au cinéma!

Bannière principale © Jean-Charles Labarre

À propos de l'auteur

Samuel Larochelle

Samuel Larochelle

Laissez un commerntaire


Accessibilité