Illuminations © Geneviève Giguère

Après la traversée du désert occasionnée par un renouveau de modernisme des années ’60 au Centre-ville, le Quartier historique a retrouvé ses lettres de noblesse et l’intensité de ses belles années commerciales, grâce notamment depuis quelques décennies à la persévérance de plusieurs acteurs économiques et sociocommunautaires du quartier, ainsi que ses résidents, qui se sont collectivement penchés sur les diverses problématiques du Quartier historique pour redorer son blason et lui redonner toute l’attractivité de son patrimoine ancestral, intimement lié à l’Histoire de Montréal.

Dans cet esprit de renouveau, il est dans l’ordre d’indiquer la contribution inestimable du Musée Pointe-à-Callière qui, avec son musée de grande qualité et son marché public annuel, a su attirer des millions de visiteurs au fil des ans et animer la Place D’Youville.

Soulignons aussi le Vieux-Port de Montréal, qui s’est refait une beauté et s’est diversifié de grandes transformations qui ont amené les quais du Vieux-Port, la Marina, le Complexe des Sciences du Cinéma Imax,  et même un complexe de bateau-pirate et une plage urbaine!

Bien sûr la Ville de Montréal fut elle aussi un fer de lance de ce revamping, notamment grâce à de nombreux travaux et projets d’envergure. Que l’on pense à l’éclairage spécial des bâtiments, au programme POC, à Fleurir Montréal, à la Place Jacques-Cartier, à la réfection des anciens pavages dans les rues, à la mise en valeur de la Place D’Armes…

Plusieurs partenaires se sont également mis en évidence pour collaborer à cet essor renouvelé, et apporter les recommandations essentielles à la mise en plan d’une nouvelle orientation du Quartier historique, après consultation d’études faites par des professionnels du développement urbain. S’est particulièrement distinguée à ce niveau l’Association des Commerçants du Vieux-Montréal, qui a ensuite débouché sur l’actuelle S.D.C. du Vieux-Montréal, un moteur essentiel à la santé socioéconomique du quartier.

Mais le renouveau du Vieux-Montréal, c’est aussi le fait de contributions individuelles, grâce à la passion d’hommes d’affaires qui y oeuvrent sans relâche. C’est le cas de Georges Coulombe, constamment en mode évolutif et dont l’apport remarquable a permis de redonner ses lettres de noblesse au bâti patrimonial et architectural, lui qui compte à son actif quelque 25 immeubles.

Famille Hiver © Tourisme Montréal – Madore – Maude Chauvin

Un grand merci peut également être adressé à la Famille Antonopoulos, qui depuis des années consacre son savoir-faire à l’hôtellerie et à la restauration de qualité, avec entre autres plusieurs restaurants sur la rue Saint-Paul et un récent hôtel sur la Place Jacques-Cartier.

Grande Roue © Eva Blue

Cela dit, tout aussi plaisant puisse-t-il être de s’y prélasser en période estivale, le Vieux-Montréal ne doit pas seulement se limiter à l’été. Il est impératif de mieux faire connaître toute la riche gamme d’activités hivernales qui y sont possibles, avec ses cinq musées, ses nombreuses boutiques de mode présentant les créations de grands couturiers, et bien sûr le toujours attractif Vieux-Port avec sa patinoire et son Complexe des Sciences / Imax dynamique à l’année longue.

Et c’est aussi près de 25 galeries et plus de 150 restaurants pour accueillir le public, des hôtels à la réputation internationale, un Palais des Congrès à la programmation éclectique et foisonnante, des parcours piétonniers toujours imbibés du parfum de l’histoire passée.

Basilique © Eva Blue _ Tourisme Montréal

Visiter le Vieux-Montréal, c’est se ressourcer sans le stress quotidien d’une circulation automobile envahissante, pour se promener en famille dans le calme naturel et la beauté ancienne d’un décor historique toujours passionnant, niché près du majestueux Fleuve Saint-Laurent. À vous d’en profiter !

Bannière principale: Place Jacques-Cartier © Tourisme Montréal, Stéphan Poulin

À propos de l'auteur

Francois Di Candido

Francois Di Candido

Laissez un commerntaire


Accessibilité