Les premières semaines d’une nouvelle année sont toujours synonymes d’effervescence culturelle sur les scènes de la métropole.

C’est en mariant la poésie et la musique que le TNM entreprend 2020, trois décennies après la création du grand opéra populaire créé par Michel Tremblay et André Gagnon. Une œuvre qui raconte le destin d’Émile Nelligan, ce jeune poète québécois dont la verve est parti en flammes lorsque son père l’a fait enfermer.

 Normand Chouinard © photographe inconnu

Dirigée par Normand Chouinard, la distribution de Nelligan (14 janvier au 15 février) comprend Marc Hervieux, Jean Maheux, Linda Sorgini et Kathleen Fortin. Le théâtre Duceppe présentera quant à lui Les Hardings (15 janvier au 15 février): les spectateurs assisteront à la croisée du destin d’un cheminot québécois, d’un chercheur néo-zélandais et d’un assureur américain qui se spécialise en compagnies pétrolières, dans un contexte trop bien connu des Québécois: l’explosion d’un train dans une petite ville, en juillet 2013.

Les Voisins © Martin Ouellette

Alors que plusieurs amateurs de théâtre voudront souligner le 40e anniversaire du classique Les voisins (23 au 25 janvier, Théâtre Maisonneuve) en allant voir cette nouvelle mouture, d’autres voudront découvrir une autre version du Malade imaginaire (20 janvier au 20 février, Rideau Vert) avec Luc Guérin dans le rôle-titre.

Marilyn Castonguay © Kelly Jacob

Habitué de La Licorne, le dramaturge Dennis Kelly y verra ses mots une fois de plus traduits (par Fanny Britt) et montés, alors que sera présentée sa pièce Les filles et les garçons (14 janvier au 22 février), le récit de vie extraordinaire d’une femme colorée, interprétée par Marilyn Castonguay.

Au Théâtre Denise-Pelletier, la saison reprend avec Zoé (5 au 29 février), un face-à-face entre un prof de philo et sa seule étudiante, deux visions du monde que tout semble opposer. Sous un fond de futur dystopique, alors que la guerre pour le pétrole est plus folle que jamais, Lili, une réalisatrice de films porno, retourne chez elle après 15 ans d’absence, en retrouvant les visages de son passé. La pornographie devient entre eux un prétexte pour parler de sexualité comme une façon d’harmoniser le corps et l’esprit. Écrite par Dany Boudreault, la pièce Corps célestes sera jouée du 21 janvier au 15 février, au Théâtre d’aujourd’hui.

En rafales, mentionnons Si je reste (La Chapelle, 27 janvier au 4 février), le spectacle poético-musical de Queen KA; la venue des organistes de Notre-Dame de Paris à la Maison symphonique (21 janvier); le vaste programme de la Compagnie Marie Chouinard, avec Body Remix et Variations Goldberg (28 et 29 janvier), ainsi que Radical Vitality solos et duos (30 janvier et 1er février), au Théâtre Maisonneuve. Sans oublier We Will Rock You (10 au 12 février, Salle Wilfrid-Pelletier), la 15e comédie musicale la plus jouée du West End à Londres.

Bannière principale: © Martin Ouellette

À propos de l'auteur

Samuel Larochelle

Samuel Larochelle

Laissez un commerntaire


Accessibilité