L’un des acteurs majeurs de l’esthétisme et du dynamisme du quartier historique est la Société de Développement Commercial (SDC) du Vieux-Montréal. En entrevue pour Échos Montréal, Mario Lafrance, qui en est le directeur général, nous dresse les grandes lignes des projets entrepris dernièrement. Il nous informe aussi de manière générale sur ce qui pourrait être accompli l’année prochaine, en tenant à préciser toutefois qu’absolument rien n’est pour l’heure décidé, étant donné que le plan d’action et le budget 2020 doivent d’abord être approuvés lors de l’assemblée générale annuelle et de l’assemblée générale du budget, le 12 septembre (soit le jour de la sortie du journal).

©Geneviève Giguère

Poursuivre les efforts des années passées

Depuis plusieurs années, l’accent est mis sur la propreté du quartier et son embellissement via notamment la mise en place de pots de fleurs (il y en a présentement déjà 270). Mario Lafrance précise que cela permet de rendre le quartier « plus attirant et plus confortable sur le plan humain. Et on est vraiment appuyé par la Ville-Centre ainsi que l’arrondissement Ville-Marie ». De véritables oasis urbaines ont de fait été créées avec des bancs et de la végétation afin d’aspirer au repos, à la détente, et d’inviter les gens d’affaires, résidents, mais aussi touristes, à rester plus longtemps dans le quartier, favorisant ainsi les commerçants locaux.

À ce titre, Monsieur Lafrance image le propos : « On a le plus beau centre commercial à ciel ouvert de Montréal avec des boutiques spécialisées. Il ne faut pas oublier que le Vieux-Montréal est le joyau de la ville. Il s’agit donc d’une vitrine qui représente Montréal ». L’Espace Éphémère Pigeon Hole, au coin des rues Notre-Dame Ouest et St-Jean, qui n’était autrefois qu’un terrain vague et qui fut totalement réaménagé est un parfait exemple de revitalisation. Quant à elle, la rue Saint-Amable, toute fleurie et illuminée la nuit, stupéfait par sa beauté tellement qu’il est difficile de compter le nombre de gens qui viennent s’y prendre en photo.

Photo : Bonnallie Brodeur

Rester dynamique et attrayant en hiver

Il est primordial pour les commerçants, hôteliers et restaurateurs, que le quartier où ils se situent soit attractif tout au long de l’année, été comme hiver. Là-dessus, Monsieur Lafrance précise que « l’objectif est de développer l’animation statique dans le quartier à travers la mise en place de décorations lumineuses multiples et attrayantes ». Cet effort a été très perceptible ces dernières années, où l’on a pu constater que le Vieux-Montréal était très vivant et se démarquait particulièrement par la qualité de ses décorations lumineuses pendant la saison hivernale, notamment avec les éclairages mis en place sur les rues Saint-Paul, de la Commune ainsi que sur la Place Jacques-Cartier. L’effort se poursuivra cette année sur les rues McGill et Notre-Dame Ouest qui viendront embellir et compléter le dispositif existant.

Des zones musicales de grande qualité

Afin de s’assurer d’une atmosphère particulièrement vivante, agréable et attrayante, des animations dynamiques viennent compléter les éléments d’animation statiques.
Les zones musicales en sont un bon exemple. Tous les midis des jours ouvrables de l’été, les gens d’affaires viennent durant leur pose déjeuner, les résidents et touristes s’y arrêtent aussi, attirés par ces formidables concerts de rues. Monsieur Lafrance insiste sur la grande qualité musicale des groupes qui viennent jouer. Il s’agit d’artistes émergents, triés sur le volet et dont cette expérience leur sert souvent de tremplin : « C’était le cas de Philippe Brach, qu’on n’a d’ailleurs pas pu ravoir l’année suivante du fait de son succès. »

Préserver la grande qualité du réseautage

Mario Lafrance confirme l’importance capitale d’un excellent réseautage afin de créer une collectivité d’affaires dynamique. En ce sens, des activités et événements originaux de très grande qualité permettent de favoriser les échanges entre gens d’affaires dans une atmosphère détendue et plaisante.

©Geneviève Giguère

Les Apéros-Pétanque qui se déroulent chaque année au mois de septembre sont toujours une réussite et offrent une expérience toute particulière à la communauté d’affaires du Vieux-Montréal. Il en va de même pour les événements conjoints avec l’exposition mondialement connue World Press Photo qui constitue un cadre plus intime pour le réseautage. Ce n’est pas pour rien que ces initiatives de la SDC du Vieux-Montréal, ainsi que d’autres, affichent complet avec des centaines de réservations. « Notre plaisir c’est qu’on a une réponse positive relativement aux événements que l’on crée. On sent ce besoin d’échanges dans le Vieux-Montréal, quartier dynamique où la collectivité d’affaires est particulièrement regroupée », conclut Mario Lafrance.

Toutes ces dispositions, mais aussi la modernisation numérique de la SDC du Vieux-Montréal ainsi que sa présence accrue sur les réseaux sociaux, en plus d’une vigie constante sur les nuisances éventuelles de chaque grand événement, permettent de rendre le Vieux-Montréal aussi attirant et distinctif auprès de la collectivité d’affaires, mais aussi des touristes et résidents.

Crédit photo bannière : © Bonnallie Brodeur photographes

À propos de l'auteur

Benoît Gaucher

Benoît Gaucher

Laissez un commerntaire


Accessibilité