© Conception – Daoust Lestage

Plusieurs ont d’ores et déjà aperçu la Grande Roue de Montréal, qui est depuis quelques semaines devenue réalité, se dressant fièrement devant le fleuve Saint-Laurent. Le Vieux-Port, qui est par ailleurs sur le point de finaliser cet été la transformation du Quai Alexandra, continue sa métamorphose sans précédent. Pas moins de 170 millions de dollars seront ainsi investis sur 10 ans.

 

Le Silo nº 5, une tache bientôt chose du passé

© Conception – Daoust Lestage

Dans l’environnement idyllique qu’offre le Vieux-Port, il faut bien dire que le Silo nº 5 fait mauvais genre. Ce grand bâtiment gris et austère commence en effet de plus en plus à faire tache alors qu’aux alentours les chantiers se multiplient pour optimiser la moindre parcelle de terrain du secteur et ainsi offrir une offre toujours plus diversifiée.

Dans cette optique, un projet pharaonique s’étalant sur 10 ans rénovera le Silo nº 5 et englobera aussi les zones alentours pour le moment désertes afin d’accueillir une tour résidentielle, un hôtel et des commerces.

Le plan préliminaire prévoit donc la création d’un nouveau quartier directement situé au Vieux-Port et bordant le fleuve. Le site deviendra désormais, en plus d’être un lieu touristique, de repos et de divertissement, un véritable lieu de vie.

Si une partie du Silo nº 5 sera détruite, les deux derniers étages devraient être entièrement rénovés pour faire place à des belvédères qui offriront une vue panoramique imprenable sur le fleuve, le Vieux-Port ainsi que la métropole.

 

Un bain portuaire en discussion

Si le projet n’est pas encore définitivement entériné, ce dernier est à l’étude par la Société du Vieux-Port de Montréal. Pour l’heure, la Plage de l’Horloge offre la possibilité aux usagés de se rafraîchir grâce aux brumisateurs disposés de part et d’autre. Toutefois, la possibilité pour les Montréalais de se baigner dans le Saint-Laurent via un bain portuaire permettrait probablement de rendre l’expérience beaucoup plus intéressante, en leur offrant l’occasion de se réapproprier leur fleuve et de leur donner un peu plus le sentiment de vivre sur une île.

La Grande Roue et le Quai Alexandra deviennent réalité

© Archives Échos Montréal

Au mois d’avril dernier, Échos Montréal présentait une maquette de la plus haute roue du Canada, et troisième plus haute en Amérique du Nord. Aujourd’hui, celle-ci est belle et bien sortie de terre et son imposante structure fait maintenant partie intégrante du décor. Du fait de sa hauteur, la Grande Roue de Montréal, qui fait face aux Terrasses Bonsecours, domine les édifices alentour, pouvant ainsi être aperçue de très loin.

 

 

 

© Archives Échos Montréal

Le Quai Alexandra quant à lui sera finalisé à la fin de l’été. Les travaux vont bon train et les visiteurs pourront
bientôt s’y promener jusqu’au bord du fleuve via les immenses escaliers que les ouvriers finalisent de construire.

Le Vieux-Port de Montréal est un lieu hautement touristique que les Montréalais se réapproprient de plus en plus compte tenu de la multiplication des espaces de repos ainsi que des divertissements proposés. L’achalandage déjà très élevé devrait donc s’accentuer dans les prochaines années aux vues des aménagements entrepris.

 

Crédit photo bannière : Conception – Daoust Lestage

À propos de l'auteur

Benoît Gaucher

Benoît Gaucher

Laissez un commerntaire

Accessibilité