Décidément, l’année 2018 semble se terminer comme elle a commencé pour le marché immobilier dans la métropole, tout en succès ! Ce dynamisme perdure en effet dans le temps et l’attractivité de la ville ne paraît pas s’essouffler.

 

Des chiffres record 

Avec près de 2347 condos neufs qui ont été vendus dans la Région Métropolitaine de Recensement (RMR) entre les mois d’avril et de juin de cette année, les spécialistes du Groupe Altus estiment que la hausse des achats dans ce secteur a bondi de 46% comparativement à 2017.

Ainsi, 77% des condos neufs mis en vente ont déjà trouvé acquéreur, soit une hausse de 5% par rapport à la même période de l’année passée.

 

Un attrait marqué pour le Centre-Ville

Selon les aires géographiques, le succès varie du tout au tout. Laval et le secteur de la couronne nord ont par exemple enregistré des ventes inférieures à 2017.

En revanche, Montréal dans son ensemble a vu ses ventes augmentées de 31%. Le Centre-Ville semble être l’un des secteurs produisant un effet locomotive avec une hausse de 44%, grâce à 1047 ventes au deuxième trimestre. Le reste de l’île a enregistré près de 769 ventes. Dans ces deux secteurs, il s’agit tout bonnement des meilleurs chiffres obtenus lors d’un deuxième trimestre.

 

Des projets qui anticipent les besoins

Loin d’être dépassée par cette impressionnante demande qui perdure, Montréal voit bourgeonner une multitude de projets qui permettent de largement répondre aux divers besoins des futurs acheteurs. De fait, plus du double d’unités nouvelles ont été offertes durant le trimestre, pour un total de 3000 biens immobiliers neufs.

En continuant de cette manière à avoir une offre proactive sur la demande, il est fort probable que la métropole n’en a pas fini avec les records immobiliers.

À propos de l'auteur

Échos Montréal

Laissez un commerntaire

Accessibilité