En ce début de printemps, la programmation artistique se veut résolument éclectique dans la métropole.

Les arts circassiens et l’imaginaire seront à l’honneur dans le Vieux-Port de Montréal avec la nouvelle création du Cirque du Soleil, Volta (20 avril au 2 juillet) : l’histoire d’un animateur de télévision qui va tomber dans le piège de la gloire instantanée et qui sera plongé dans une quête d’identité. La mise en scène est assurée par Bastien Alexandre, celui qui a signé celle de la cérémonie d’ouverture des Jeux panaméricains de Toronto en 2015.

Les nostalgiques de la chanson pourront redécouvrir les plus grandes compositions de Jacques Brel à la Maison Symphonique (18 au 20 avril), alors que Bruno Pelletier, Paul Piché, Marc Hervieux, Catherine Major, Marie-Élaine Thibert et plusieurs autres interpréteront les nouveaux arrangements du chef Simon Leclerc. Un autre grand nom de la chanson française sera à l’honneur à Montréal, alors que Patrick Bruel rendra hommage à Barbara au Théâtre Maisonneuve le 14 avril. Non loin de là, les amoureux des comédies musicales pourront voir ou revoir la délirante production The Book of Mormon (18 au 23 avril, Wilfrid-Pelletier). Mentionnons également le spectacle du Chœur de l’OSM qui chantera Mozart et Schubert le 26 avril à la Maison symphonique.

© Caroline Laberge

Au théâtre, on a spécialement hâte de voir la nouvelle pièce du dramaturge redoutablement doué Étienne Lepage, Toccate et Fugues (11 avril au 6 mai, Théâtre d’Aujourd’hui) : les comédiens Sophie Cadieux, Francis Ducharme, Maxime Dénommée, Larissa Corriveau, Mikaël Gouin et Karine Gonthier-Hyndman participeront à cette comédie tragique sur une génération en voie d’implosion. Chez Duceppe, les spectateurs découvriront la nouvelle mouture d’un grand classique qui traversent les générations, Harold et Maude (5 avril au 13 mai), l’histoire d’amour d’une presque nonagénaire à l’esprit toujours allumé et d’un jeune homme à l’espérance flétrie, avec Béatrice Picard et Sébastien René dans les rôles principaux. Au Théâtre du Nouveau Monde, la présentation de la pièce Le jeu de l’amour et du hasard (25 avril au 20 mai) permettra de redécouvrir l’un des grands classiques de Marivaux avec Bénédicte Décary, David Savard, Philipe Thibault-Denis, Henri Chassé, Marc Beaupré et Catherine Trudeau, dans une mise en scène d’Alain Zouvi.

Côté danse, notons la visite du Ballet national d’Ukraine qui offrira sa version du Mariage de Figaro (26 au 29 avril). Quelques jours auparavant, un tout autre univers chorégraphique sera mis en lumière à la Cinquième Salle, alors que le créateur Shay Kuebler présentera une œuvre hybride mélangeant plusieurs sortes de danse, du théâtre et des arts martiaux, sur fond de musique house, de jazz, de swing et de tap dance, dans Radical Système Art (18 au 11 avril).

 

Crédit photo bannière : Ballet national d’Ukraine

À propos de l'auteur

Samuel Larochelle

Samuel Larochelle

Laissez un commerntaire

Accessibilité