Difficile de ne pas avoir des attentes gargantuesques en analysant la programmation culturelle des prochaines semaines, spécialement en théâtre, en danse, en cirque et en opéra.

Rares sont ceux qui n’ont jamais entendu parler des Feluettes, la pièce de théâtre écrite par Michel-Marc Bouchard, acclamée dans le monde entier depuis bientôt 30 ans et adaptée au cinéma il y a deux décennies. Voilà qu’une version opératique de cette histoire d’amours interdites, de tradition, de clergé et d’homosexualité sera présentée à Montréal (21 au 28 mai, Salle Wilfrid-Pelletier), avec Étienne Dupuis et Gino Quilico, dans une mise en scène de Serge Denoncourt.

De côté sud de la rue Sainte-Catherine, un autre monument de la dramaturgie québécoise sera en action, alors que Robert Lepage offrira 887 (jusqu’au 18 juin, TNM), une œuvre sur le passage de l’enfance à l’adolescence, pendant que le Québec échangeait son statut de petite province pour celui de nation ouverte sur le monde.

Preuve de la solide tradition circassienne de la métropole, les finissants de l’École nationale du cirque s’avèrent cette année encore l’un des moments forts du printemps. En assistant aux deux créations de leur fin de parcours (31 mai au 12 juin, TOHU), vous prenez la chance d’être éblouis autant qu’en vous rendant dans le Vieux-Port, où le Cirque du Soleil (jusqu’au 3 juillet, sous le chapiteau) dévoile une nouvelle création inspirée de la culture mexicaine.

Bien qu’on ne puisse passer sous silence la venue de l’humoriste Jerry Seinfield au Québec (9 juin, Salle Wilfrid-Pelletier), la réunion du chanteur Patrick Bruel et de l’OSM (18 au 20 mai, Maison symphonique) et la nostalgie annoncée de la comédie musicale Dirty Dancing (31 mai au 5 juin, Salle Wilfrid-Pelletier), on s’en voudrait de ne pas mentionner la reprise de Rêves (26 mai au 4 juin, Théâtre Maisonneuve), véritable succès des Grands ballets canadiens en 2013, et la comédie romantique à l’affiche du Rideau Vert, Je préfère qu’on reste amis (17 mai au 11 juin), avec les talentueux Patrick Hivon et Geneviève Schmidt.

Si le retour du Piknic electronik (22 mai au 18 septembre) signe le début des festivals extérieurs, les événements thématiques sont encore largement entre quatre murs. Lieu de rencontre entre la relève, l’industrie et le public, le festival pluridisciplinaire Chromatic fera vibrer la ville du 19 au 22 mai. La littérature sera à l’honneur avec le Festival de la BD (27 au 29 mai) organisé en plein cœur du parc La Fontaine, ainsi que le Festival de poésie de Montréal (31 mai au 5 juin), qui prendra place sur le Plateau et dans le Mile-End. Notons également la tenue du Festival de cinéma israélien du 25 mai au 5 juin.

Crédit Photo : Erick Labbé

À propos de l'auteur

Samuel Larochelle

Samuel Larochelle

Laissez un commerntaire

Accessibilité