La première moitié du printemps ouvre la porte à la fin des programmations régulières des salles diffusant théâtre, danse, cirque et musique classique, avant que les festivals prennent toute la place durant l’été.

Alain LEFEBVRE, ©Caroline Bergeron

Véronic DICAIRE
© Julien Cauvin / Starface

La Maison symphonique sera témoin de plusieurs spectacles d’exception. Pour débuter, les musiciens de l’Orchestre métropolitain et du Quatuor Molinari mettront leurs talents en commun, afin de rendre hommage aux créateurs Britten, Ravel, Moussorgski, François Morel et au Montréalais Sammy Moussa (20 avril). Quelques jours plus tard, Alain Lefebvre fera vibrer son amour pour les compositions d’André Mathieu (24 avril), avant que l’OSM accompagne Samian dans une soirée dédiée aux contes et légendes du nord (26 avril). La chanteuse et imitatrice Véronic Dicaire offrira quant à elle trois concerts pop symphoniques avec l’OSM (1er, 2 et 3 mai.).

Au théâtre, il est impératif de mentionner le retour de la troupe de la Banquette arrière à La Licorne, avec Amour et information (1er au 19 mai), alors que neuf acteurs – Amélie Bonenfant, Sébastien Dodge, Rose-Maïté Erkoreka, Mathieu Gosselin, Renaud Lacelle-Bourdon, Anne-Marie Levasseur, Lise Martin, Éric Paulhus et Simon Rousseau – joueront plus d’une centaine de personnages, qui dessineront un portrait de la société moderne, sous la direction de Frédéric Blanchette.  

Au TNM, les grands interprètes Monique Miller et Gilles Renaud se donneront la réplique dans le classique d’Eugène Ionesco, Les Chaises (8 mai au 2 juin), alors que Julie Le Breton, Steve Laplante et François Létourneau se retrouveront sur la scène du Rideau Vert dans Trahison (8 mai au 9 juin), le récit d’une rupture écrite par le Britannique Harold Pinter. Notons également la nouvelle création d’Évelyne de la Chenelière à l’Espace GO, La vie utile (24 avril au 31 mai), avec Christine Beaulieu et Sophie Cadieux, ainsi que l’adaptation théâtrale du roman de Fannie Desmeules, Déterrer les os (17 avril au 5 mai, salle Jean-Claude Germain).

Enfin, difficile de passer sous silence le spectacle du Ballet national d’Ukraine imaginé autour du conte de Cendrillon (2 au 6 mai, Salle Wilfrid-Pelletier), tout comme il vaut mieux ne pas manquer Sadler’s Wells du chorégraphe belge-marocain Sidi Larbi Cherkaoui, qui a créé une immense œuvre avec 19 moines bouddhistes et maîtres de kung fu, 21 boîtes faites de bois et 5 musiciens. Il convient également de mettre en lumière la présence du chanteur français Michel Fuguain, qui propose une causerie musicale (7 au 9 mai, Cinquième Salle), alors que l’auteur-compositeur-interprète Dumas, de retour avec un nouvel album cet hiver, offrira son nouveau spectacle dans l’intimité de la Cinquième Salle (3 au 5 mai), et que la grande star internationale Petula Clark reviendra à Montréal pour un soir seulement, le 10 mai, au Théâtre Maisonneuve.

 

Crédit photo bannière : Courtoisie OSM

À propos de l'auteur

Samuel Larochelle

Samuel Larochelle

Laissez un commerntaire

Accessibilité