Les spectacles de théâtre, de danse et de musique se bousculent dans nos horaires, alors que d’importants festivals profitent des dernières journées clémentes de l’été pour faire courir les foules. Pas de doute, c’est la rentrée!

La saison théâtrale reprend en force avec Doggy dans Gravel (Fred-Baril, 29 août au 18 septembre), une œuvre rythmée, drôle et trash sur l’influence de la culture pop et de la porno sur les membres de la génération Y. Les mêmes jeunes gens seront au cœur de l’histoire de Coco, un bijou sur l’amitié, la mort et les rêves, en reprise à La Licorne (28 août au 19 septembre), tout comme le sera la confrontante pièce Des Arbres, avec Sophie Cadieux et Maxime Denommée (La Licorne, 15 septembre au 20 octobre). Autre occasion de voir une production de qualité : le retour de la comédie musicale Demain matin, Montréal m’attend, qui reprend l’affiche quelques semaines après ses représentations à Juste Pour Rire (TNM, 19 septembre au 14 octobre). Soulignons également la nouvelle version de Bashir Lazhar, la sublime pièce d’Évelyne de la Chenelière qui a inspiré le film Monsieur Lazhar (Théâtre d’Aujourd’hui, 19 septembre au 14 octobre). Sans oublier la pièce de la comédienne Rachel Graton, La nuit du 4 au 5 (Salle Jean-Claude Germain, 26 septembre au 14 octobre) et le texte de Boris Vian, Les bâtisseurs d’empire ou le Schmürz (Denise-Pelletier, 27 septembre au 21 octobre).

Les bâtisseurs d’empire ou le Schmürz (Denise-Pelletier, 27 septembre au 21 octobre), © Jean-François Brière

On s’en voudrait de ne pas vous informer du retour de « 9 », une œuvre que la chorégraphe Hélène Blackburn a imaginée en fonction de Caï Glover, un virtuose sourd (Cinquième Salle, 16 septembre). Quelques jours plus tard, Marie Chouinard offrira un programme triple, en présentant Le Cri du monde et Soft virtuosity, still humid, on the edge les 26 et 27 septembre, ainsi que Le Jardin des délices du 28 au 30 septembre, au Théâtre Maisonneuve.

Les amateurs de classique seront servis par le Concert Pop de l’OSM avec Half Moon Run (26 et 27 septembre, Maison Symphonique), La symphonie du jeu vidéo (Salle Wilfrid-Pelletier, 29 septembre), l’opéra La Tosca (Salle Wilfrid-Pelletier, 16 au 23 septembre), la version symphonique de La Chasse-Galerie et autres contes de l’OSM (1er octobre Maison symphonique), ainsi que la venue de la comédie musicale Le fantôme de l’opéra (4 au 15 octobre, Salle Wilfrid-Pelletier).

L’art sous toutes ses formes sera aussi à l’avant-plan lors des Journées de la culture (29 septembre au 1er octobre), du Mois de la photo de Montréal (jusqu’au 14 octobre), du 16e Festival international de la littérature (13 au 17 septembre), du 46e Festival du nouveau cinéma (4 au 15 octobre) et du 15e Festival Quartiers Danses (jusqu’au 17 septembre).

 

Photo bannière : Coco, un bijou sur l’amitié, la mort et les rêves, en reprise à La Licorne (28 août au 19 septembre) – Crédit : Annie Éthier

À propos de l'auteur

Samuel Larochelle

Samuel Larochelle

Laissez un commerntaire

Accessibilité