Guide autosoins © Courtoisie Gouvernement du Québec

La Covid-19 a frappé fort et ratissé large. Les victimes, on le sait, ne sont pas que biologiques; cette crise pandémique affecte aussi le portefeuille de chaque citoyen de la planète, les obligatoires mesures de confinement et de distanciation sociale ayant engendré le plus grand stress économique mondial depuis la 2e Grande Guerre, il y a quelque huit décennies.

Mais à travers cette situation nous avons la chance collectivement de bénéficier de gouvernements qui font preuve d’une admirable compétence dans la gestion de la crise. Avec calme et empathie, ils ont été proactifs pour mettre en place toute une série de mesures efficaces pour non seulement restreindre la propagation du virus mais aussi soutenir la population inquiète.

Échos Montréal vous résume ici quelques-unes des mesures qui s’offrent à vous, tant pour les particuliers ou les entreprises que pour les parents surmenés ou les personnes que la situation actuelle peut rendre très anxieuses. Pour commencer une adresse essentielle, celle établie par le Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS): quebec.ca/coronavirus.

En plus du Pratique Guide Autosoins, qui enseigne les meilleurs moyens et les bonnes pratiques à appliquer pour se protéger du Coronavirus; le site comporte des onglets pratiques permettant de connaître la Liste des services, activités et corps de métiers considérés comme prioritaires; les différents scénarios évolutifs de la Covid-19, ainsi que les mesures mises en place, notamment pour restreindre les déplacements entre les régions ou en ce qui concerne les fermetures d’école et de services de garde; et finalement une très importante section qui explique en détail tous les programmes d’aide disponibles pour les différentes catégories de travailleurs et les entreprises, pour les congés parentaux, pour les femmes enceintes, les communautés autochtones et pour les groupes plus vulnérables de la société, dont bien sûr les personnes âgées.

Ouverts ou fermés?

La population du Québec est en confinement depuis le 15 mars, et pour la majorité le demeurera jusqu’à la date établie pour l’instant du 4 mai, même si par ailleurs au cours derniers jours on a appris que les mesures de confinement commenceraient tranquillement et graduellement à être relâchées pour certains corps de métiers. Voici quelques infos à ce sujet pour vous aider à démêler un peu ce qui est ouvert de ce qui ne l’est pas encore.

Sont pour l’instant FERMÉES:

Les installations ou entreprises à vocation culturelle ou de loisirs : bars discothèques, musées, théâtres, salles de spectacle, cinémas, complexes sportifs, piscines, gyms, arénas, mégaparcs; et également en pause d’activités: les salles à manger de restaurants et les boutiques; les centres d’achat, les magasins spécialisés non essentiels;

Quant aux entreprises non essentielles employant un nb élevé d’employés, elles doivent fonctionner soit en télétravail, soit un personnel minimal pour les urgences et en confinement pour les autres.

Sont OUVERTS:

Tous les Services Essentiels, qui englobent notamment : tout ce qui concerne le système de Santé, employés, pharmacies, chaînes d’approvisionnement, production du matériel médical et sanitaire, etc…;

Les épiceries et entreprises d’alimentation, les dépanneurs, les services commande à l’auto et de livraison des restaurants, toute la chaîne d’approvisionnement de la nourriture allant des manufacturiers aux livreurs en passant par les agriculteurs et producteurs de produits fermiers;

Les Médias et Communications, incluant les journaux, la télévisions, la radio, les câblodistributeurs, les télécommunications, tous les médias nationaux, tous les médias locaux, les agences de communication et de publicité, etc…;

Les services bancaires, institutions financières en horaires réduits, la chaine de circulation de l’argent et des espèces concernant la livraison et l’entretien des guichets automatiques, les services de paie et de comptabilité, les compagnies d’assurances, les entreprises liées aux services principaux des marchés et boursiers, etc…;

Les services prioritaires relatifs au transport et à la logistique: le transport collectif, le transport individuel des personnes, les ressources humaines afférées aux ports et aux aéroports, les services postaux et de livraison de messagerie & colis, les transports adaptés, tout ce qui concerne le déneigement et l’entretien des routes, tout ce qui concerne l’entreposage en but du transport de marchandises, tout ce qui concerne le transport de biens essentiels (médicaux, alimentaires, etc..), les stations-services, etc…;

La Fée des dents, une des priorités exprimées par le Premier Ministre.

Les services sanitaires : entretien des eaux, éboueurs, compagnies sanitaires et d’entretien ménager, les firmes liées à la maintenance des édifices (ascenseurs, ventilation, alarme, nettoyage, etc…), ainsi que les firmes de maintenance et de réparation des électroménagers, etc…;

Les secteurs urgents de la Construction : pour les réparations d’urgence ou pour les fins de sécurité, les électriciens & plombiers & autres corps de métiers pour des services d’urgence; et, progressivement depuis les 15 et 20 avril, les entreprises d’aménagement et entretien paysagers (incluant jardins & pépinières), et la construction résidentielle.

Quelques mesures & programmes d’aide disponibles:

Voici par ailleurs quelques-unes des mesures & programmes d’aide qui sont disponibles fournis par les différentes instances gouvernementales:

• La Prestation canadienne d’urgence (PCU) de 2 000$ fournie par le Gouvernement de Justin Trudeau, pour aider tous les travailleurs canadiens qui ont, soit perdu leur emploi en raison de la Covid-19, ou soit perdu les revenus qui y étaient liés, qu’ils soient employés à temps plein ou partiel, travailleurs autonomes, étudiants, parents devant rester à la maison pour s’occuper des enfant… les critères d’admissibilité sont assez larges et permettent même à ceux qui ne gagnaient pas 2 000$ par mois d’y avoir droit pendant cette crise, à condition d’avoir gagné au moins 5 000$ en 2019. Renseignez-vous ici: canada.ca/pcu-coronavirus.

• Une mesure d’aide fédérale, rétroactive au 15 mars, pour aider les PME ainsi que les OBNLs touchées par la crise en subventionnant 75% du salaire des employés. Le fisc allègera également les contraintes fiscales puisque les entreprises pourront reporter au-delà du 31 août le paiement des montants de l’impôt sur le revenu, tandis que les particuliers auront maintenant jusqu’au 1er juin pour produire leurs déclarations d’impôt et en reporter le paiement jusqu’au 31 août. Info: pm.gc.ca/fr/nouvelles/communiques/2020/03/27/premier-ministre-annonce-soutien-aux-petites-entreprises-qui-font.

• En collaboration avec les banques, le Gouvernement fédéral de M. Trudeau offre également un Programme de garantie de prêts pour les PME, pour les aider à payer les frais d’exploitation qui ne peuvent être reportés tels que le loyer, les paies, les services publics, les assurances, etc… Ce programme spécifique donne accès à un prêt pouvant aller jusqu’à 40 000$, garanti par le gouvernement, et sans intérêts jusqu’au 31 décembre 2022. Il y aura même possibilité que les premiers 10 000$ (25%) soient ultimement exonérés si l’entreprise peine à rembourser le prêt dans l’échéance, en autant qu’elle rembourse les 75% restants. Info: il s’agit en fait de se renseigner aux banques respectives. Chacune d’entre elles a l’information à ce sujet.

• Le Gouvernement du Québec a lui aussi mis sur pied beaucoup de mesures économiques pour aider, complémentaires pour la plupart aux mesures établies par le Fédéral. Notamment, pour la déclaration d’impôts, qui peut être reportée jusqu’au 1er juin et jusqu’au 31 juillet en ce qui concerne son paiement. De même, le remboursement des prêts étudiants est suspendu pour 6 mois, et on accélère par ailleurs, les versements anticipés des crédits d’impôts et d’aide aux Familles. Diverses mesures d’allègement fiscal et d’aides en subvention d’entreprises ont aussi été mises sur pied par une équipe spéciale de vigilance économique et en collaboration avec Revenu Québec, elles sont disponibles sur le site finances.gouv.qc.ca ainsi que sur le site central du Québec sur le coronavirus, mentionné plus haut.

• La Ville de Montréal fournit elle aussi quelques pistes d’aide diverses dont: un programme spécial de livraison urbaine, établi en collaboration avec les diverses SDCs, pour soutenir les commerçants montréalais et les besoins d’approvisionnement, l’info est ici: montreal.ca/programmes/service-de-livraison-urbaine-offert-aux-commercants; de même diverses mesures fiscales ont été mises de l’avant, comme le report du versement des taxes municipales ou un appel de propositions pour financer des projets d’OBNL souhaitant offrir du soutien technique aux commerçants montréalais. Info: montreal.ca/articles/covid-19-mesures-en-soutien-aux-entreprises-montrealaises.

Bannière principale: Guide autosoins © Courtoisie Gouvernement du Québec

À propos de l'auteur

Avatar

Échos Montréal

Laissez un commerntaire


Accessibilité