Michèle Bouchard
Collaboration spéciale

Elodie Bouchard
Collaboration spéciale

 

Une analyse basée sur les chiffres est souvent un bon point de départ pour comprendre le marché, mais aussi révélateurs que soient les chiffres, il ne faut pas toujours se fier aux moyennes dans l’immobilier. Voici quand même un portrait représentatif de la situation changeante du marché québécois.

Selon l’APCIQ la tendance des ventes résidentielles affichait un recul de 13% pour la région Métropolitaine de Montréal pour le deuxième trimestre de 2022, toutes catégories confondues (condos, unifamiliales, etc.). Au niveau des inscriptions en vigueur, celles-ci sont enfin passées en territoire positif depuis 2015 dans la RMR de Montréal au deuxième trimestre, avec une hausse de 1% par rapport au deuxième trimestre de 2021.  

Malgré la hausse des taux d’intérêt amorcée dans les derniers mois, les prix ont continué de monter au deuxième trimestre, avec une augmentation de 15% du prix des unifamiliales par rapport au deuxième trimestre de 2021. Les copropriétés ont, quant à elles, enregistré une hausse de 14%, et les plex de 10%. Ceci étant dit, une baisse est potentiellement à l’horizon, comme nos voisins de Toronto et Vancouver qui voient déjà des baisses de prix considérables.  

Du côté des taux d’intérêt pour lutter contre l’inflation 

Les chiffres mentionnés ci-dessus sont pour le deuxième trimestre 2022. Ils seront bien différents pour le troisième trimestre 2022. La banque du Canada, le 13 juillet 2022, a annoncé qu’elle augmentait son taux directeur de 1%, surprenant les experts qui attendaient une augmentation de 0,75%. Cette décision a fait passer le taux directeur de 1,5% à 2,5%, le plus haut depuis 2008. D’autres hausses de ce taux directeur sont à venir d’ici la fin de l’année.  

L’augmentation de ce taux sert à pallier l’inflation canadienne qui sera environ 8% au cours des prochains mois. La cible est d’environ 2% d’ici 2024 et même si les taux font mal pour l’instant, l’intention est bonne. 

Du côté des hypothèques et des prix immobiliers en général 

Au niveau de notre bureau, nous avons constaté une forte augmentation au niveau de l’inventaire (propriétés à vendre ou à louer). Pour le marché immobilier, le facteur le plus important actuellement est la hausse du taux directeur mentionné ci-dessus. La fin de la pandémie a aussi une influence, car les gens se concentrent moins sur l’immobilier et recommencent à voyager, à sortir, à dépenser leur argent. 

Les répercussions sont les suivantes: 

• un ralentissement considérable des hausses des prix des condos et des maisons durant les prochains mois, même une baisse prévue; 

• une réduction du bassin d’acheteurs pouvant se qualifier pour obtenir des financements hypothécaires (hausse des paiements mensuels sur les hypothèques de 30% environ) ou tout simplement à la recherche d’une propriété.  

La facture sera aussi douloureuse pour ceux qui ont emprunté à des taux très bas et qui doivent se refinancer. 

Comme acheteur, prenez votre temps et pensez que l’investissement immobilier sur le long terme est toujours gagnant. Nous le répétons souvent, mais ne vous laissez pas influencer par la baisse dramatique de la bourse ou les prévisions de récession économique (le rapport récent de la Banque Royale du Canada prévoit une mini récession durant les deuxième et troisième trimestres 2023). Comme vendeur, apprenez la patience, car les délais de vente et réajuster vos attentes de prix, ce sera une obligation. 

Scoop sur les flips 

Les flips ne sont pas pour tout le monde, mais ils le seront encore moins. Pour calmer la hausse des prix immobiliers, le gouvernement québécois a pris une mesure importante qui entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2023. Les profits provenant d’une revente immobilière dans les 12 mois suivant l’achat seront imposables en tant que revenu d’entreprise et non pas comme gain de capital. 100% du profit seront donc taxables contrairement à 50% actuellement.  

Au plaisir de vivre les changements du marché avec vous jusqu’à la fin de l’année.!.

Contact: mbouchard@sutton.com    ebouchard@gmail.com • mbouchard.ca

À propos de l'auteur

Michèle Bouchard